Curage axillaire

Arthur

Le curage axillaire, une des procédures les plus courantes contre une affection du sein, suscite de nombreuses questions chez les patientes.

le curage axillaire dans le traitement du cancer du sein

Dans le cadre du traitement d’un cancer du sein invasif, le curage axillaire peut s’avérer nécessaire. Cette intervention chirurgicale, qui consiste à retirer les ganglions lymphatiques de l’aisselle, est menée pour plusieurs raisons :

  • Déterminer l’extension locale de la maladie (ganglions négatifs ou positifs).
  • Ajuster le traitement adjuvant pour éviter sur ou sous-traitement.
  • Diminuer le risque de récidive locale ou générale en retirant les cellules cancéreuses éventuellement présentes dans les ganglions lymphatiques.

Les indications pour un curage axillaire incluent les cas de cancer infiltrant où les risques de dissémination des cellules tumorales sont élevés. Cela peut être indiqué lorsque la biopsie du ganglion sentinelle n’est pas réalisable, ou lorsqu’il a été analysé et trouvé positif.

modalités et déroulement de l’intervention

Cette chirurgie se fait sous anesthésie générale et implique une incision dans l’aisselle pour accéder aux ganglions. L’intervention se fait en parallèle ou après la chirurgie initiale du sein, et dure environ trente minutes. Bien que relativement rapide, elle requiert des soins post-opératoires et une surveillance pour prévenir les complications telles que la douleur, les saignements ou le lymphœdème (gonflement du bras dû à une accumulation de lymphe).

le suivi post-opératoire

Après l’intervention, le repos est recommandé, avec une reprise graduelle des activités normales sans surmenage du bras opéré. Les soins continuent à domicile avec l’intervention infirmière pour les traitements anticoagulants et le suivi de l’incision.

A lire aussi :   Reconstruction mammaire et prothèse

Les signes d’alerte incluent la fièvre élevée, les douleurs intenses ne cédant pas aux antalgiques, et tout signe d’infection ou de saignement abondant, nécessitant une consultation médicale immédiate.

Le contrôle post-opératoire est prévu environ deux semaines après l’opération avec le chirurgien pour suivre la cicatrisation et discuter des résultats de l’analyse des ganglions retirés.

En terme de récupération, chaque cas est unique et dépend de nombreux facteurs, y compris du traitement global du cancer du sein.

conseils de prévention et mesures à long terme

Il est essentiel de suivre les recommandations pour prévenir le lymphœdème et protéger la fonctionnalité du bras opéré sur le long terme. Ces conseils incluent une hygiène scrupuleuse de la main, le port de vêtements confortables et non serrants, une reprise mesurée des activités sportives et la minimisation des risques de blessure au bras concerné.

En conclusion, bien qu’elle soit courante et généralement sûre, la chirurgie de curage axillaire nécessite une compréhension approfondie de la part des patientes, qui doivent être conscientes des avantages, des inconvénients, des risques associés et des mesures préventives à long terme pour une meilleure qualité de vie après le traitement du cancer du sein.

importance de la communication avec l’équipe soignante

Il est crucial que les patientes entretiennent une communication ouverte avec leur équipe médicale. La compréhension des étapes du traitement, des soins post-opératoires et des mesures préventives contribue au bien-être et à la gestion efficace des effets secondaires potentiels. Des informations fiables et un soutien continu sont des piliers pour une récupération réussie et une réduction des risques au long terme.

A lire aussi :   Pyramidectomie

« `

Laisser un commentaire

83 − 74 =