Échographie

Arthur

L’échographie des tissus mammaires est une technique d’imagerie qui, bien que n’étant pas une méthode de dépistage primaire pour le cancer du sein, offre une exploration approfondie des seins denses ou lorsque la mammographie s’avère insuffisante. En effectuant un balayage méticuleux des deux seins et des zones axillaires à l’aide d’un transducteur, le médecin radiologue évalue l’aspect général de la glande mammaire et recherche la présence de ganglions potentiels. Cet outil diagnostique est aussi couramment utilisé pour réaliser des prélèvements tels que ponctions ou biopsies guidées à l’aide d’une aiguille fine sur des anomalies détectées au sein.

Revue de l’utilité clinique de l’échographie mammaire

L’échographie mammaire, qui repose sur l’utilisation d’ondes sonores hautes fréquences pour créer des images de l’intérieur du sein, est souvent mise en œuvre par un spécialiste en radiologie. Elle requiert un appareil d’échographie de pointe et peut être particulièrement indiquée pour distinguer la composition des nodules, qu’ils soient solides ou liquides, détectés par palpation ou lors d’une mammographie.

Contrairement à la mammographie, qui demeure l’examen standard pour l’exploration des seins, l’échographie mammaire est le choix de prédilection chez les jeunes femmes, les adolescentes et les patientes enceintes en raison de la performance réduite de la mammographie chez ces groupes. Chez les femmes plus âgées, la mammographie reste néanmoins l’examen de référence.

Avantageusement, l’échographie offre une visualisation en temps réel, ce qui facilite la corrélation entre les observations palpatoires et les images à l’écran. Sans recourir aux rayons X, cette méthode est non-invasive et sans douleur. Il est également possible d’utiliser l’échographie pour accompagner des prélèvements.

A lire aussi :   La biopsie en radiologie gynécologique

En préparation à une échographie mammaire, aucune exigence particulière n’est requise quant au cycle menstruel ou à l’alimentation. Il est cependant recommandé de ne pas appliquer de produits cosmétiques sur la peau et d’éviter le port de bijoux pour faciliter l’examen. De plus, apporter les documents administratifs pertinents ainsi que les résultats d’examens antérieurs est essentiel pour permettre une évaluation complète.

Lors de l’examen, le praticien examine les seins à la recherche de lésions non identifiées au préalable par mammographie, et l’échographie dure généralement entre 5 et 10 minutes, sauf si des prélèvements sont effectués simultanément.

Si l’échographie mammaire est excellente pour la détection d’anomalies, elle ne permet pas toujours de confirmer la nature maligne ou bénigne de ces dernières. Dans ces cas, le radiologue peut recommander des examens supplémentaires pour établir un diagnostic définitif.

Importance de la communication dans le suivi médical

Il est crucial pour les patientes d’exprimer leurs préoccupations et de poser toutes les questions nécessaires au personnel médical pour mieux comprendre le processus d’examen et les résultats obtenus. L’équipe soignante est disponible pour fournir les éclaircissements requis et assurer un suivi attentif après l’échographie.

Après l’échographie, il est fondamental de conserver précieusement les comptes rendus d’examen et les images qui pourront être utiles lors des consultations ultérieures.

Laisser un commentaire

− 4 = 6